le chômage en légère hausse en juin
le chômage en légère hausse en juin © reuters

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a estimé qu'il n'y avait pas de "retournement" sur le front du chômage après les chiffres publiés hier qui montrent que le nombre de demandeurs d'emploi est à nouveau en hausse. Inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année c'est pourtant l'engagement majeur de Franççois Hollande.

Sur Europe 1, Michel Sapin a été prudent :

Non, le retournement n'est pas là. Il y a un ralentissement. Le ralentissement c'est le moment qui précède le retournement.

Le nombre de chômeurs est reparti à la hausse en juin après la pause observée en mai, mais à un rythme nettement moins élevé que début 2013, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail.

Les demandeurs d'emplois de la catégorie A (sans emploi) ont ainsi augmenté de 14.900 sur le mois, soit de 0,5%, pour atteindre 3.279.400 en France métropolitaine.

Le ministre du Travail ne veut surtout pas mettre en doute la promesse du président de la République :

Le nombre des chômeurs toutes catégories diminuera vers la fin de l'année, car c'est là que l'inversion de la courbe du chômage s'inscrira dans la réalité.

Même son de cloche chez le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en déplacement en Corée du Sud, qui juge l'objectif de son président "tenable" et "souhaitable".

Pourtant, les économistes se montrent beaucoup plus perplexes et sont toujours inquiets de l'état de l'emploi en France.

Marion Cochard, économiste à l'OFCE, interrogé par Régis Lachaud

Sur un an, la hausse des chômeurs de catégorie A est de 11,2% et celle des chômeurs de catégories A, B et C de 9,1%.

Dans un communiqué, le ministère du Travail relève que l'évolution constatée sur mai et juin marque un net ralentissement par rapport aux quatre premiers mois de l'année (+35.000 en moyenne par mois en catégorie A, contre +7.500 en mai et juin).

chômage juin
chômage juin © radio-france
lien_dossier_chomage
lien_dossier_chomage © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.