Le ministre de la Défense devrait faire une entrave à une tradition : il pourrait bouder ses troupes pour la nouvelle année. La réaction de Jacques Bessy, président de l'ADEF-DROMIL, une association de défense des droits des militaires.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.