Nous avons perdu une heure cette nuit. Passage obligé le dernier dimanche de mars : c'est l'heure d'été. Un changement qui n'est pas sans conséquence sur le rythme biologique des plus petits. Le reportage de Anne Fauquembergue.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.