Pierre Moscovici a répété d'entrée de jeu que le traité budgétaire européen ne serait pas ratifié sans un volet croissance. Arnaud Montebourg a quant à lui promis de l'audace dans ses fonctions. Lachaud Régis

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.