Le séjour de Gérard Depardieu en Russie se poursuit. Hier il a reçu son passeport russe, des mains de Vladimir Poutine, le président russe qui lui avait déjà offert la citoyenneté jeudi. L'acteur s'est même vu offrir une maison et un poste de ministre...

Gérard Depardieu présente son passeport russe flambant neuf
Gérard Depardieu présente son passeport russe flambant neuf © Radio France / Caroline Larson

Il a joué Cyrano de Bergerac, Obélix, Jean Valjean... Mais aussi Raspoutine. Finalement, c'est sur les terres de cette icône russe que Gérard Depardieu marche aujourd'hui.

Il avait déjà reçu la citoyenneté russe jeudi, par décision du président russe Vladimir Poutine. Cette fois, il a reçu son passeport du pays.

Il a poursuivi sa visite dans le pays en se rendant notamment à Saransk et dans la région de Mordovie (Volga), où on lui a même offert le poste de ministre de la culture et une maison...

Reportage sur place de Caroline Larson.

L'acteur français, désormais domicilié en Belgique, avait provoqué (à nouveau) la polémique en se réjouissant de la décision de Vladimir Poutine de le faire citoyen russe, déclarant sa flamme pour la Russie dans une lettre où il estime que le pays est "une grande démocratie" . Des propos qui ont choqué, notamment, les opposants à Vladimir Poutine. "On n'oubliera pas et on ne lui pardonnera jamais cette phrase", s'est ainsi indigné le journaliste Matvei Ganapolski sur une radio d'opposition.

Car Depardieu arrive dans un pays... que des milliers de Russes cherchent chaque année a quitter. Marie Mendras, politologue et auteur de "Russie, l'envers du pouvoir".

Célèbre aussi en Russie, Gérard Depardieu s'est plusieurs fois impliqué personnellement dans des projets et évènements controversés. Notamment en s'affichant avec le responsable tchétchène, Ramzan Kadyrov, accusé de multiples exactions, ou avec la fille du président ouzbek Islam Karimov.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.