BORDEAUX (Reuters) - L'ancien gestionnaire de fortune de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été placé jeudi en détention provisoire après avoir été entendu une nouvelle fois par le juge Jean-Michel Gentil, indique vendredi le parquet de Bordeaux dans un communiqué.

Patrice de Maistre avait déjà été mis en examen le 15 décembre dernier pour des faits d'escroquerie, complicité et recel de ce délit, abus de confiance, complicité et recel de ce délit, abus de biens sociaux, complicité et recel de ce délit, blanchiment et abus de faiblesse au préjudice de Liliane Bettencourt et de blanchiment.

Il a fait l'objet d'une mise en examen supplétive pour des "faits nouveaux" révélés "à la suite des dernières investigations".

"Ces faits concernent d'une part, la perception par Patrice de Maistre d'une somme de 2.956.757,29 euros, en exécution d'une convention entre la société Eugenia, dont il était le gérant, et Liliane Bettencourt, alors en situation de vulnérabilité", indique le parquet.

Il est également reproché à Patrice de Maistre "la perception indue de factures émises par la société Eugenia à l'égard de la société Clymène, dont il était dirigeant, pour un bénéfice de 2,4 millions d'euros".

Claude Canellas, édité par Patrick Vignal

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.