Vous avez l'impression de ne pas assez bouger au travail ? D'être assis toute la journée sur chaise, en face de votre ordinateur ? Et si vous essayez le vélo au travail ? L'entreprise Tek Active, basée à Montreuil, a développé il y a trois ans des vélos qui permettent de pédaler tout en envoyant des mails.

Hervé, employé de l'agence de communication Urbrand, passe une heure par jour sur l'un des deux vélos.
Hervé, employé de l'agence de communication Urbrand, passe une heure par jour sur l'un des deux vélos. © Radio France / Adrien Bossard

Dans les petits locaux de l'agence de communication Urbrand, dans le XIe arrondissement de Paris, deux vélos d'appartements se font une place à côté des bureaux. À première vue, ce sont des vélos d'appartements classiques, à la différence près qu'à la place du guidon, une petite table fait office de bureau. L'endroit idéal pour y déposer un ordinateur portable et travailler. 

Un réglage de selle et de hauteur de table, et c'est parti. "Mon rituel le matin, c'est de regarder mes mails sur le vélo", raconte Steve, le gérant de la société. Il y passe, en moyenne, une heure par jour. "C'est l'intérêt : pédaler et travailler en même temps." Les mouvements de pédales sont silencieux, rien ne semble perturber Steve. "Franchement, au bout de cinq minutes, vous oubliez que vous pédalez. C'est mécanique. Vous avez les jambes qui travaillent mais votre esprit est ailleurs. Il est concentré sur ce que vous faîtes."

"Je suis la caricature de l'adage 'métro, boulot, dodo' , là au moins je fais du sport" 

Cela fait six mois, désormais, que la petite agence de communication de six salariés dispose de ces deux vélos. Steve n'y voit que des avantages. "On s'est rendu compte que l'on était trop sédentaire dans notre travail. On est sept à huit heures par jour sur notre écran, assis. Moi, je suis la caricature de l'adage 'métro, boulot, dodo' , là au moins je fais du sport. C'est une heure par jour, alors que je n'irais pas dans une salle  de sport une heure par jour." 

En une heure, il fait 10 kilomètres et brûle 1 000 calories. "C'est pas mal ! Et en plus, je me suis rendu compte que j'étais moins stressé." Aujourd'hui, chez Urbrand, tout le monde prend le relais. Hervé, par exemple, appuie sur la pédale après chaque pause déjeuner. "C'est le moment où je ramollis un peu. Le vélo me rebooste, me remet dedans."  

Des vélos pour les écoles

Actuellement, plus d'une centaine d'entreprises ont fait appel aux services de Tek Active, la société de Montreuil, en région parisienne, qui a créé ces vélos de bureau. Mais Nicolas Trodesco, le gérant, se targue aussi d'avoir conquis plusieurs établissement scolaires. "On a lancé ça il y a trois ans et on a une cinquantaine d'écoles qui disposent de nos vélos. Ça va du CE2 à HEC, c'est très large. En fait, un élève qui va pédaler en classe va être plus concentré sur ce que va dire le professeur, il va mieux mémoriser et ça participe à la lutte contre le décrochage scolaire. Même chose pour les enfants hyperactifs, le vélo va canaliser leur énergie et ils vont recentrer sur l'essentiel et la tâche intellectuelle."

En 2018, Tek Active a vendu 3 000 vélos de bureau à 690 euros pièce, principalement en France, "mais de plus en plus à l'étranger".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.