Condamné en 1997 à la prison à perpétuité pour un quadruple meurtre dans la Sarthe, il pourrait être libéré plus vite que prévu. Après avoir échoué à faire réviser son procès, il vient d'obtenir la levée totale de la peine de sûreté de 22 ans. Les précisions de Corinne Audouin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.