A priori, tout devrait opposer Tim Kaine et Mike Pence ce 4 octobre à Farmville, en Virginie. Les colistiers de Clinton et Trump ne sont pourtant pas si différents.

Mike Pence et Tim Kaine ont le même âge, ou presque, une famille, une grande expérience politique. Tout, pourtant, ne rapproche pas les colistiers de Donald Trump et D'Hillary Clinton.
Mike Pence et Tim Kaine ont le même âge, ou presque, une famille, une grande expérience politique. Tout, pourtant, ne rapproche pas les colistiers de Donald Trump et D'Hillary Clinton. © Getty / MANDEL NGAN SAUL LOEB

Les candidats à la vice-présidence américaine, le démocrate Tim Kaine, pour Hillary Clinton, et le républicain Mike Pence, du côté de Donald Trump, s'opposent ce mardi 4 octobre dans les locaux de la Longwood University, à Farmville, en Virginie. Sous le contrôle d'Elaine Quijano, une journaliste politique aguerrie de CBS, les deux seconds rôles doivent débattre de questions intérieures et de politique étrangère. Mais au fond, sont-ils si différents ? Portraits croisés.

Ce qui les rapproche

Leur vie personnelle
Kaine et Pence ont à peu près le même âge, sont mariés (le premier avec une assistante scolaire, le second avec une artiste et enseignante), et ont chacun trois enfants. Parmi leurs hobbies, la musique pour l’un, le dessin pour l’autre. La fibre artistique, en quelque sorte. Ni l’un ni l’autre n’a servi sous les drapeaux.

Leur capacité à lever des fonds
Kaine et Pence savent tous deux où trouver du cash. Le premier a déjà goûté aux levées de fonds, avant même de devenir sénateur. Il a en effet dirigé le Democratic National Committee, et convaincu des contributeurs comme George Soros, dont la fortune personnelle avoisine les 25 milliards de dollars. Pence n’est pas en reste : on lui doit le ralliement de l’industriel David Koch, qui pèse 43 milliards.

Leur rapport à la religion
C’est un classique dans l’Amérique contemporaine, Kaine comme Pence ne cachent pas leur rapport intime à la foi. Tous deux grandissent dans un environnement catholique, s’engagent. Le démocrate part en mission avec les jésuites, le républicain pense à devenir prêtre. Mais Pence change de voie : born-again, il choisit la voie évangélique et dont il devient un héraut.

Leur popularité
Plus d’un Américain sur trois, selon un sondage de septembre, n’a aucune opinion sur l’un comme sur l’autre. Chez ceux qui ont un avis, Pence est sensiblement mieux perçu que Kaine. A l’échelle locale, et chacun dans son État d’origine, la perception est inverse : Kaine rassemble plutôt davantage que Pence.

Ce qui les sépare

La fidélité à leur candidat
Kaine a toujours soutenu Hillary Clinton dans sa course à la présidence, tandis que Pence est un récent converti au trumpisme. Le colistier du candidat républicain avait en en effet parié sur le sénateur texan Ted Cruz lors des primaires du GOP.

Leur expérience politique
Kaine et Pence ont tous deux été gouverneurs – le démocrate joue d'ailleurs à domicile pour ce débat en Virginie – et parlementaires (le premier au Sénat, le second à la Chambre des représentants). Le colistier d'Hillary Clinton a cependant un peu plus de profondeur politique, dans la mesure où il a pratiqué l’échelon local : il a été conseiller municipal et maire de Richmond, Virginie.

Leur expérience professionnelle
Avant de s’engager en politique, en 1994, Kaine a été un avocat spécialisé dans la défense des droits civiques. Diplômé de droit lui aussi, Pence s’engage rapidement en politique. Il dirige dès le début des années 1990 un think tank conservateur et anime une émission politique à la radio puis à la télévision.

Les sources de leur engagement
Kaine dit avoir été largement influencé par les mouvements civiques des années 60. Son engagement professionnel vient confirmer ce tropisme. Pence, lui, a oscillé. Il a été proche du parti démocrate à l’échelle locale mais dit avoir été séduit par le retour aux idéaux américains promis par Reagan.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.