MULHOUSE, Haut-Rhin (Reuters) - Peugeot Scooters, une filiale du groupe PSA, envisage de fermer son usine de Dannemarie (Haut-Rhin) et de supprimer 200 emplois sur un total de 850, a-t-on appris jeudi de source syndicale.

L'annonce devrait être faite lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire le 25 novembre à Mandeure (Doubs), le siège et la principale usine du groupe, a précisé à Reuters Emmanuel Guillier, délégué central CGT.

L'usine de Dannemarie, qui emploie 140 personnes, produit des moteurs et des pièces pour l'automobile.

Les salariés devraient se voir proposer des reclassements à Mandeure, où se fait la recherche-développement et où sont montés les vélomoteurs ainsi qu'à l'intérieur du groupe PSA.

Le site de Mandeure devrait lui-même perdre 60 emplois.

"On nous parle de reclassements mais ça ne se fera pas si proprement, vu la situation actuelle dans le groupe PSA", a commenté Emmanuel Guillier.

Le constructeur automobile a annoncé mardi la suppression de 6.000 emplois dans le monde dont 5.000 en France.

La production des scooters Peugeot est aujourd'hui largement délocalisée en Chine.

Patrick Genthon, avec Gilbert Reilhac, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.