Djian ok
Djian ok © Radio France / Laurent Hini

Philippe Djian: "Oh...", Gallimard

"Philippe es-tu vraiment sûr que les femmes vont croire à ton histoire ? Une femme qui se fait violer chez elle et qui ne va pas voir la police, ce n'est pas possible ?" Avant d'entendre cela dans la bouche de son attachée de presse chez Gallimard, Philippe Djian ne se doutait de rien. Son héroïne dans "Oh..." est victime d'un viol à son domicile, et elle décide non pas de faire comme si rien n'était, mais de faire avancer sa vie "comme d'habitude". Dîners en famille, réunions au boulot, rencontres de voisinage.

Michèle vit seule désormais dans une grande maison. Elle est toujours en relation avec son ex-mari, entretient une liaison avec le mari de sa meilleure amie, un amant goujat sans intérêt, et occupe une position hiérarchique dans son travail. Elle dirige des hommes. "Le monde n'est pas fait pour les femmes" nous dit Djian. Sa Michèle survit dans la médiocrité des sentiments et des relations.

On pressent assez vite le fin mot de l'histoire, mais on se délecte de voir comment cet as de l'écriture va s'y prendre pour nous y emmener. Et oui, c'est cela, le style, la maîtrise, la poésie des mots, ces minis dérangements et tremblements de terre que Djian sait créer en mettant un mot à côté de l'autre. Rares sont les écrivains qui comme lui, (je mettrais volontiers Marie Darrieussecq dans ce bateau-là), savent inventer, non pas en racontant des histoires extraordinaires, mais en travaillant la pâte même des mots. Bref l'histoire que Djian a tricoté pour "Oh..." tient à peine debout, mais peu importe, là n'est pas l'essentiel.

À titre d'information, on ne sait jamais, j'ai quand même demandé à Philippe Djian, s'il avait vraiment rencontré une femme qui se comporte comme son héroïne.

Pourquoi donc Michèle ne prévient-elle pas la police ? Philippe Djian explique, mais à ce niveau de l'interview, j'aurais dû dire à Philippe Djian, "cher Philippe, un viol est un viol"...

Ok, Philippe, un viol est un viol, tu t'es mis dans la peau d'une femme, ton histoire n’est sympathiquement pas très réaliste, mais question littérature tu tiens absolument à dire ton point de vue.

Que lit Philippe Djian en ce moment?

publications

"oh"
"oh" © radio-france

"Oh..."

de Philippe Djian editeur :Editions Gallimardparution : le 22 août 2012

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.