Comment donner à voir un territoire aussi complexe que le « Bilad es Sudan » (« Pays des Noirs », nom d’origine du pays en arabe) désormais scindé en deux États historiquement opposés, sans se laisser happer par l’immédiateté de l’urgence et de son traitement médiatique ? Le photographe Claude Iverné, familier des sociétés, des enjeux politiques et économiques de ces contrées méconnues, tente d’y répondre par une exposition en trois volets. Tout d’abord ses propres travaux depuis quatorze ans, puis les archives photographiques d’Elnour, bureau de documentation fondé avec seize photographes soudanais, qui offrent un point de vue cette fois de l’intérieur. Enfin, une exposition de rue élaborée au jour le jour par les visiteurs et riverains eux-mêmes sur les murs du quartier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.