C'est une information parue ce matin dans le quotidien Libération : les prothèses mammaires de la société PIP devront être retirées de la poitrine de leurs porteuses. 30.000 femmes sont concernées.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.