L'appel à la grève générale lancé par les principaux syndicats court sur 48h et se poursuit donc aujourd’hui. Objectif : ne pas laisser retomber la pression.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.