Benoît XVI lors de l'angelus
Benoît XVI lors de l'angelus © REUTERS/Max Rossi

Le Pape est apparu dimanche pour l’avant-dernière fois depuis le balcon du Palais Apostolique, Place Saint Pierre. A midi lors de l'Angélus, le souverain pontife qui a été ovationné par la foule, qui scandait "Vive le Pape", a remercié les fidèles d’être venus aussi nombreux et "pour les prières et le soutien que vous m'avez témoigné en ces jours".

Benoît XVI a demandé à la foule des fidèles de continuer à prier pour lui mais aussi pour son successeur à la tête de l'Eglise catholique.

Le souverain pontife a appelé l'Eglise et tous ses membres à "se renouveler" et à "se réorienter vers Dieu en reniant l'orgueil et l'égoïsme",

Dans la foule, estimée à 50 000 personnes, beaucoup agitaient des fanions et des drapeaux et brandissaient des banderoles disant simplement: "grazie", "merci" en italien, ou "Danke" en allemand.

A la fin de ses saluts en différentes langues, il a remercié de sa présence le maire de Rome, Gianni Alemanno, venu avec une importante délégation portant les drapeaux aux emblèmes de la capitale.

Après son intervention publique, Benoît XVI a regagné ses appartements privés pour y faire retraite pendant une semaine, comme c'est la tradition au début du Carême. il ne s'exprimera à nouveau en public que dimanche prochain. Cet isolement va être pour lui un avant-goût de la retraite définitive qu'il a choisie de passer dans un couvent du Vatican, pour y méditer et, éventuellement, y écrire.

Le conclave devant désigner son successeur pourrait débuter avant le 15 mars, comme l'a indiqué samedi le Vatican. Des dizaines de noms circulent, mais il n'y a toujours aucun favori.

A Rome, Anaïs Feuga

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.