Un étranger en situation irrégulière n'est pas un délinquant, juge la Cour de cassation. Elle a donc décidé qu'il ne peut plus, sur le seul motif d'être sans papiers, être mis en garde à vue. Patrice Spinozi, avocat de l'association La Cimade, s'en félicite.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.