Une nouvelle journée du souvenir de la guerre d'Algérie a été adoptée hier au Parlement: le 19 mars, date qui correpond au cessez-le-feu instauré en 1962, au lendemain des accords d'Evian. Mais le calendrier est loin de faire l'unanimité car la date n'a pas la même signification pour tout le monde. Ariane Griessel.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.