Dans l'attente des réponses de Bachar al-Assad aux propositions de l'émissaire de l'ONU et de la Ligue Arabe Kofi Annan, les violences se poursuivent dans le pays, et le régime mène une politique de la terre brûlée. Témoignage de Jean-Marc Fardeau, directeur du bureau de paris de Human Right Watch, au micro de Sébastien Laugénie.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.