Depuis 1999, Vladimir Poutine est l'homme fort de la Russie. Adoubé par Boris Elstine, il est aujourd'hui en passe de redevenir président pour la troisème fois.

1999

  • 09/08/1999 : Vladimir Poutine, chef des services secrets (FSB), est nommé Premier ministre du président Boris Eltsine. Il est présenté comme son dauphin.

  • septembre 1999 : Poutine lance une opération militaire en Tchétchénie en réponse à une série d'attentats attribuée aux indépendantistes tchétchènes. Ces attentats, jamais véritablement élucidés, servent au déclenchement de la seconde guerre de Tchétchénie. Vladimir Poutine promet de "buter les terroristes jusque dans les chiottes".

  • 31/12/1999 : Boris Eltsine démissionne. Vladimir Poutine devient président par intérim.

2000

  • 01/01/2000 : prise de Grozny, la capitale tchétchène, par l'armée russe.

  • 26/03/2000 : Vladimir Poutine est élu à la présidence de la Fédération de Russie au premier tour avec 52,94% des voix devant le communiste Guennadi Ziouganov (29,2% des suffrages). Dmitri Medvedev a dirigé sa campagne.

  • 13/05/2000 : la Russie est divisée en districts fédéraux dirigés par des hommes nommés par Vladimir Poutine.

  • 12/08/2000 : le sous-marin nucléaire Koursk sombre en mer de Barents avec 118 hommes et 24 missiles à bord. Vladimir Poutine, qui ne change rien à ses vacances, attend plusieurs jours avant de faire appel à l'aide internationale. Les autorités russes sont critiquées pour leur manque de transparence.

  • 20/12/2000 : l'hymne soviétique est remis en vigueur.

2001

  • 25/01/2001 : le groupe Gazprom, dirigé par un proche de Poutine, prend le contrôle de la chaîne de télévision commerciale NTV. Elle adoptait avant son rachat un ton critique à l’égard du pouvoir.

  • 16/06/2001 : première rencontre entre Vladimir Poutine et George W. Bush. Vladimir Poutine marque son opposition au projet américain de bouclier anti-missile.

  • 11/09/2001 : Vladimir Poutine est le premier chef d’Etat à apporter son soutien aux Etats-Unis après les attentats de New York et Washington. Il s'engage à lutter contre le terrorisme international.

2002

  • 23-26/10/2002 : un commando de rebelles tchétchènes prend en otage plusieurs centaines de personnes dans un théâtre de Moscou. L'assaut mené par les forces spéciales russes avec l'utilisation de gaz paralysant fait cent-vingt-neuf morts parmi les otages.

2003

  • 05/10/2003 : Akhmad Kadyrov, candidat du Kremlin, est élu président de la Tchétchénie, lors d’un scrutin non reconnu par la communauté internationale.

  • 25/10/2003 : Mikhaïl Khodorkovski, le PDG du groupe pétrolier russe Ioukos, est arrêté et emprisonné après avoir soutenu l’opposition à Vladimir Poutine. En 2005, il est condamné à neuf ans de prison. Puis, en 2010, à six ans de prison supplémentaires.

  • 07/12/2003 : le parti du président Poutine, Russie unie, remporte avec ses alliés la majorité absolue à la Douma.

2004

  • 14/03/2004 : Vladimir Poutine est réélu président de la Fédération de Russie au premier tour, avec 71,2% des suffrages.

  • 01-03/09/2004 : une prise d'otages a lieu dans une école de Beslan en Ossétie-du-Nord. Dénouement tragique : l'assaut des forces spéciales russes se solde par la mort de 332 personnes, dont 186 enfants.

  • 13/09/2004 : dix jours après la prise d'otages, Vladimir Poutine propose un ensemble de mesures visant à intensifier la lutte contre le terrorisme. Parmi ces mesures, la fin de l'élection des gouverneurs des régions et des présidents des républiques au suffrage universel. Ils seront désormais nommés par Moscou.

2005

  • 25/04/2005 : le président Poutine déclare dans un discours à la Douma que l’effondrement de l'URSS représente "la plus grande catastrophe géopolitique du XXème siècle".

  • 24/06/2005 : l'Etat russe redevient l’actionnaire majoritaire de Gazprom, numéro 1 mondial du gaz.

  • 14/11/2005 : Dmitri Medvedev est nommé premier vice-président du gouvernement chargé des grands projets nationaux.

2006

  • janvier : conflit du gaz entre l’Ukraine et la Russie. Gazprom suspend ses livraisons à l’Ukraine.

  • 07/10/2006 : assassinat à Moscou d'Anna Politkovskaïa, journaliste russe et militante des droits de l'homme, connue pour son engagement contre la guerre en Tchétchénie.

  • 24/11/2006 : l’ancien agent des services secrets russes et opposant au régime Alexandre Litvinenko meurt à Londres empoisonné au polonium 210, une substance radioactive.

2007

  • 14-15/04/2007 : des manifestations de l’opposition à Moscou et à Saint-Pétersbourg, menées par le mouvement l’Autre Russie de Garry Kasparov, sont violemment réprimées.

  • 02/12/2007 : triomphe du parti de Vladimir Poutine aux élections législatives, avec plus de 64% des voix.

  • 10/12/2007 : la constitution lui interdisant de briguer un troisième mandat, Vladimir Poutine soutient officiellement Dmitri Medvedev pour le remplacer. Medvedev est désigné candidat à l’élection présidentielle de 2008 par les partis de la coalition au pouvoir. Le lendemain, 11 décembre, Dmitri Medvedev demande à Vladimir Poutine d’être son futur Premier ministre.

2008

  • 02/03/2008 : Dmitri Medvedev, soutenu par Vladimir Poutine, est élu président de la Russie, avec 70,2% des voix.

  • 07/05/2008 : fin du mandat présidentiel de Vladimir Poutine.

  • 08/05/2008 : Vladimir Poutine est nommé Premier ministre de Dmitri Medvedev.

  • août 2008 : conflit armé avec la Géorgie après une attaque géorgienne en Ossétie du Sud. La Russie répond en prenant le contrôle de l'Ossétie du Sud et en bombardant le territoire géorgien. Après cinq jours d’affrontements, la Russie et la Géorgie acceptent le plan de paix négocié par Nicolas Sarkozy. Exil des populations géorgiennes d'Ossétie du Sud.

  • 26/11/2008 : adoption d’une réforme constitutionnelle qui fait passer le mandat présidentiel de quatre à six ans.

2009

  • 16/04/2009 : en Russie, avec la levée de "l'opération anti-terroriste", la Russie annonce la fin officielle du conflit en Tchétchénie, après quinze années de combats.

  • 15/07/2009 : la journaliste et militante des droits de l'homme tchétchène Natalia Estemirova est assassinée près de Nazran, en Ingouchie, quelques heures après avoir été enlevée à Grozny.

2010

  • août 2010 : la Russie est ravagée par des incendies spectaculaires. Le maire de Moscou Iouri Loujkov est démis de ses fonctions, son absence de la capitale durant l'été ayant été remarquée. Vladimir Poutine apparaît lui chaque jour à l'écran aux côtés des pompiers et des victimes des incendies. Il prend même les commandes d'un avion bombardier d'eau.

2011

  • 24/09/2011 : devant le congrès de Russie unie, Vladimir Poutine annonce qu'il sera candidat à la présidentielle de 2012. En vertu d'un accord trouvé il y a "longtemps", Dmitri Medvedev sera son Premier ministre.

  • 4/12/2011 : les élections législatives sont remportées par Russie unie avec près de 50% des voix. L'opposition conteste les résultats et lance un mouvement de protestation. Des manifestations suivent, les 5, 10 et 24 décembre. Lors d'une émission télévisée le 15 décembre, Vladimir Poutine accuse l'opposition d'être aux ordres de l'étranger et de vouloir "déstabiliser la société" russe.

2012

  • 04/03/2012, élection présidentielle : après deux mandats de président, et un mandat de Premier ministre, Vladimir Poutine va-t-il revenir au Kremlin ? Les sondages le donnent gagnant.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.