Le nouveau Président français a participé hier à Bruxelles à son premier sommet européen. Côté français, on se félicite d'avoir mis sur la table le sujet des euro-obligations alors que côté allemand on n'a pas du tout la même lecture.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.