Le Chef de l'état, qui s'envole ce matin pour Dakar et sera demain à Kinshasa, où il assistera au sommet de la Francophonie, a laissé entendre qu'il voudrait marquer une rupture avec la politique africaine de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.