Les soeurs fauchées sur l'A7, dans la Drôme, tentaient de traverser l'autoroute en pleine nuit pour redescendre à pied à Marseille où elles vivaient. Un peu plus tôt, elles auraient été identifiées dans une gare à quinze kilomètres du lieu de l'accident.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.