S'il n'est encore qu'un président élu, François Hollande a donc accepté l'invitation de Nicolas Sarkozy aux cérémonies du 8 Mai, dans un souci de "rassemblement".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.