En France, un tiers des personnes de plus de 65 ans consomment des benzodiazépines. C’est beaucoup trop : selon la Haute autorité de la Santé, la moitié de ces personnes âgées n’en a pas vraiment besoin. Solution : la déprescription. Danielle Messager.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.