Le projet de loi de finance rectificative présenté ce matin au Conseil des ministres prévoit 7,2 milliards d'euro d'impôts supplémentaires que les entreprises et les ménages se partageront à part quasi égale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.