Avec le ralliement d'Arnaud Montebourg à François Hollande, ce sont donc les quatre autres candidats à la primaire qui appellent à voter pour lui. Mais la victoire de l'ancien secrétaire national n'est pas assurée, selon le politologue Roland Cayrol.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.