La fin du processus de désignation du candidat socialiste pour la présidentielle de 2012 va permettre à l'UMP de retrouver un espace d'expression, après une "séquence" qui l'a montrée parfois divisée.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.