Le Contrôleur général des prisons, Jean-Marie Delarue, dénonçait la semaine dernière des conditions de détention "inhumaines et dégradantes" dans la maison d'arrêt pour hommes des Baumettes, à Marseille. En réaction, l'Observatoire International des Prisons (OIP) s'apprête à déposer un référé pour demander la fermeture de la partie la plus dégradée. Le recours sera déposé "mardi ou mercredi" précise Patrice Spinosi, l'avocat de l'OIP. "Il faut certes faire des travaux aux Baumettes, mais avant toute chose, il faut fermer les parties qui ne sont plus habitables. On ne peut plus continuer, en 2012, à maintenir des gens en détention dans des conditions aussi ignobles. C'est une demande tout à fait raisonnable, et nous espérons qu'elle sera entendue par le juge administratif", précise-t-il.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.