« Se vouloir libre, c’est aussi vouloir les autres libres » : Simone de Beauvoir

Prix Bayeux-Calvados
Prix Bayeux-Calvados © des correspondants de guerre

France Inter sera en public et en direct de Bayeux :

►►► Jeudi 6 octobre :

►►► Vendredi 7 octobre :

Depuis 1994, la ville de Bayeux, associée au Conseil départemental du Calvados, organise ce prix destiné à rendre hommage aux journalistes qui exercent leur métier dans des conditions périlleuses pour nous permettre d’accéder à une information libre.

Cet événement lié aux médias français et étrangers, s’attache à offrir, le temps d’une semaine, une fenêtre ouverte sur l’actualité internationale via des expositions, des soirées thématiques, des projections, un salon du livre, un forum média, des rencontres avec les scolaires,… et bien-sûr une soirée de clôture qui récompense les lauréats des différentes catégories de reportages (photographie, télévision, radio, presse écrite…). En perpétuelle évolution, le Prix Bayeux-Calvados reste avant tout un rendez-vous grand public en plein cœur de Bayeux.

Première ville libérée de France, la Ville de Bayeux a lancé en 1994, dans le cadre du cinquantième anniversaire du Débarquement en Normandie, cet événement international annuel. Il consiste en la remise d’un Prix prestigieux à des journalistes du monde entier et concerne les quatre catégories de médias : presse écrite, radio, télévision et photographie. Au-delà de la remise de trophées, le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre propose une semaine riche d’échanges, de rencontres, de débats avec le public (jeune et moins jeune) pour prendre le temps de mieux comprendre l’actualité internationale.

Les différents rendez-vous (soirées, salon du livre, expositions…) abordent les conflits connus ou moins connus et apportent un décryptage de l’actualité, une connaissance du métier de reporter, en présence de ceux qui couvrent tout au long de l’année les soubresauts de la planète. Les plateaux de journalistes réunis pour l’occasion et la qualité des échanges avec les reporters de télévision, radio, presse écrite et photo font du Prix Bayeux-Calvados un rendez-vous incomparable.

Gaza City 8 08 2014
Gaza City 8 08 2014 © Sipa / Heidi Levine Sipa Press Trophée photo 2015

►►► Avant-première : exposition radio

Vivez une expérience sonore inédite avec France Inter

Commissaires d’exposition : Jean-Marc Four (France Inter), Jean-Marie Porcher (Radio France)

Quel est le parcours du son dans les reportages radio sur les terrains de conflit ? Comment les reporters de guerre travaillent-ils sur le son ?

À travers quelques exemples précis (Gaza, Irak, Iran, Libye, Centrafrique), le dispositif de l’exposition fait vivre au visiteur une expérience sonore unique. Au fil de la scénographie, il découvrira la fabrication d’un reportage, depuis les éléments brut de tournage jusqu’à la diffusion antenne.

L’exposition raconte également l’évolution technique depuis 30 ans (téléphone, satellite, smartphone) et son impact sur le son et les conditions de tournage.

Depuis 50 ans, le grand reportage est une marque de fabrique de France Inter, qui a toujours accordé une place considérable à l’actualité internationale et à la couverture des zones de conflit. Grâce d’abord à des émissions emblématiques, Vécu, Tabous, Le Choix d’Inter, Interception, le Zoom de la rédaction, Et pourtant elle tourne, Un Jour dans le monde, qui ont permis et permettent, une chance sans pareille en radio, de travailler sur tous les formats, du plus court au plus long. Grâce surtout à plusieurs générations brillantes de grands reporters et de techniciens de reportage et à un réseau de correspondants à l’étranger unique en radio. Du Golfe à l’Ukraine, du Mali à la Syrie, de Gaza à la Libye, des Boat-People de la mer de Chine et aux réfugiés de la Méditerranée, de Mogadiscio à Belfast, d’Abidjan à Grozny, de Sarajevo à Kigali, il n’est pas un terrain de guerre qui n’ait été couvert, abondamment. Le propre de la radio est d’être souvent la première sur le terrain, avec les dangers que cela comporte. C’est aussi de faire appel à l’imaginaire, grâce au son. Tout en conservant la distance nécessaire pour conserver son honnêteté éditoriale et sa rigueur journalistique. C’est ce défi que les reporters de radio et leurs indispensables complices techniciens ont appris à maîtriser. C’est une source de fierté pour France Inter.

Jean-Marc Four – Directeur de la rédaction de France Inter

Lybie 2011
Lybie 2011 © Radio France / Jean Marie Porcher

Retrouvez la programmation complète du Prix Bayeux-Calvados des Correspondants de guerre

A découvrir également :

►►► A Bayeux, la guerre s'expose par le son par Camille Magnard

A l’occasion du Prix Bayeux des correspondants de guerre 2016, Radio France propose une exposition sonore sur le travail de ses reporters et techniciens en zone de conflits.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.