A l'ouverture de son procès à Oslo, Anders Behring Breivik s'est présenté en militant d'extrême-droite, avec un salut nazi en entrant dans la salle d'audience. Il a également décidé de plaider non-coupable.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.