Devant la cour d’assises des Hauts-de-seine qui juge David Sagno, on a assisté aujourd'hui au procès d'une erreur judiciaire, celle qui a conduit Marc Machin en prison. Mais les policiers n'ont pas voulu reconnaitre la moindre erreur Nathalie Hernandez

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.