Les propositions de reprise du groupe Doux, le volailler basé à Châteaulin dans le Finistère et qui emploie 3400 personnes en France, ont été présentées aujourd'hui en comité d'entreprises. Elles laissent les salariés mitigés. Léo Rozé

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.