Alors que le nombre de transactions immobilières vient de dépasser la barre du million sur un an, record jamais atteint, le Conseil supérieur du notariat dévoile les résultats d'une enquête. L'âge moyen du premier achat immobilier semble prendre un coup de jeune, dans un contexte de taux d'intérêt historiquement bas.

En moyenne les Français déménagent 5 fois dans leur vie, et plus de 4 français sur 10 souhaitent changer de logement d'ici 5 ans selon une étude de l'institut Harris Interactive pour le Conseil supérieur du notariat.
En moyenne les Français déménagent 5 fois dans leur vie, et plus de 4 français sur 10 souhaitent changer de logement d'ici 5 ans selon une étude de l'institut Harris Interactive pour le Conseil supérieur du notariat. © Radio France / Claire Chaudière

L'âge moyen du premier achat d'une résidence principale est aujourd’hui de 32 ans, alors que les dernières enquêtes sur le sujet le plaçaient plutôt entre 35 et 38 ans ces dernières années. Voilà l'un des principaux enseignements de l'étude sur les nouveaux comportements face à l'immobilier réalisée par Harris Interactive pour le Conseil supérieur du notariat auprès d'un échantillon de 1500 personnes en juillet dernier.

Désir d'être propriétaire et pragmatisme

Premiere motivation : le désir même de devenir propriétaire (40%) dans un contexte de niveau élevé des loyers et de taux d'intérêt très bas, rappelle le Conseil supérieur du notariat. 

Pour Clémence, dont France Inter a reccueilli le témoignage, et qui a acheté son appartement à l'âge de 25 ans, à Clermont Ferrand : "l'idée de devenir propriétaire s'est imposée" lorsqu'elle s'est aperçue qu''avec le même budget mensuel", elle pouvait vivre "dans une surface deux fois plus grande qu'en location"

"J'ai emprunté sans aucun apport, à un taux très bas. Je paye à peine plus que quand j'étais locataire. Et je vis dans un appartement que j'ai pu modeler à mon goût. Je suis encore jeune mais je n'ai pas l'impression d'être enchaînée à mon projet immobilier."

Pour 70% des personnes interrogées, l’achat immobilier est l’objectif d’une vie. 72% des Français estiment qu’il faut absolument être propriétaires avant la retraite. 43% jugent même que l’on n’a pas vraiment réussi sa vie si on n’obtient pas ce statut.

Parmi les locataires : 62% affirment subir leur situation. L'achat immobilier est tout de même considéré comme "angoissant" pour 57% des sondés. 

L'achat difficile ou inabordable arrive malgré tout en tête

Les disparités territoriales liées au niveau des prix restent importantes rappelle Me Rozenn Le Beller membre du bureau du Conseil supérieur du notariat : si l'âge moyen du premier achat baisse, "dans les grandes agglomérations et notamment en région parisienne, la part de jeunes acquéreurs est faible. Seuls les jeunes cadres ont les moyens d'acheter leur résidence. Ailleurs en France, l'investissement immobilier est beaucoup plus accessible".

Parmi les profils type d'achat : "l'achat difficile ou inabordable" arrive en tête à 26%. Il concerne souvent les personnes âgées, et les foyers dont le revenu du foyer est inférieur à 2300 euros par mois. 

Année record sur le marché de l'immobilier 

Avec 1 million 20 000 transactions réalisées sur douze mois à fin juillet 2019 (+7% sur un an) le volume annuel des ventes immobilière atteint un niveau record. En Ile-de-France, les volumes ont progressé de 4% sur un an, note le Conseil supérieur du notariat. Des hausses portées par l'attractivité des taux d'intérêt.

Les prix dans l'ancien, toutes catégories confondues, ont augmenté de 3,2% en un an (3,9% en Ile-de-France). 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.