1 min

E PIP

Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte hier dans le dossier des prothèses mammaires PIP après la mort en 2010 d'une femme, morte d'un cancer, second décès signalé d'une femme ayant porté ces implants. A Marseille, Marie-Christine Lauriol

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.