Interrogée ce matin dans le 7-9 sur les soupçons de malversations à la fédération PS du Pas-de-Calais, Martine Aubry a accusé Arnaud Montebourg de manquer d'éléments tangibles pour parler de corruption. Elle lui reproche aussi d'avoir proposé, dans le même courrier, de vouloir recourir à l'artifice de la limite d'âge afin d'écarter certains élus.

La première secrétaire du PS a transmis cet échange à France Inter.

Dans son courrier daté du 21 novembre, le député de Saône-et-Loire alerte la direction du parti.

(voir le courrier en pdf)

Huit jours plus tard, Martine Aubry répond par l'intermédiaire de son conseiller François Lamy.

(voir le courrier en pdf)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.