L'Etat accepterait d'aider la filiale bancaire de PSA, à hauteur de 5 à 7 milliards d'euros. Mais en contrepartie, Arnaud Montebourg a déclaré souhaiter qu'aucun employé de PSA ne pointe à Pôle Emploi. Une réunion a eu lieu hier à Matignon. Marion L'Hour

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.