Parallèlement à l'annonce de 8000 suppressions de postes, les salariés du groupe dénoncent des profits en Bourse insensés. Mais selon direction, c'était la seule voie possible, face à la crise qui frappe les constructeurs automobiles. Véronique Julia

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.