Des employés ont manifesté aujourd'hui devant l'Hôtel Concorde Opéra à Paris. Ils protestent contre les lettres de réprimandes reçues de la direction, après avoir prévenu les autorités en juillet dernier pour libérer une éthiopienne de 24 ans retenue contre son gré par une riche famille émiratie Yann Gallic

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.