En déplacement en Haute Saône, Jean-François Copé a défendu "bec-et-ongle" hier soir les mesures annoncées dimanche par Nicolas Sarkozy, face à des élus et des militants UMP pas toujours convaincus

Olivier Bost

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.