Marine Le Pen a toujours nié détenir un compte Twitter anonyme lui permettant de s’exprimer librement sur le réseau. Notre cellule investigation détient la preuve du contraire.

Quand Marine Le Pen se trahit sur son vrai/faux compte Twitter
Quand Marine Le Pen se trahit sur son vrai/faux compte Twitter © AFP / Philippe Huguen

Jusqu’alors, Marine Le Pen avait toujours nié. Non elle n’était pas celle qui alimentait le mystérieux compte Twitter @enimar68. En septembre 2015, Le Monde et Libération avaient pourtant révélé que la patronne du FN surfait sur le réseau social sous pseudonyme d’Anne Lalanne (son deuxième prénom suivi du nom de jeune fille de sa mère). Interrogée à plusieurs reprises sur le sujet, Marine Le Pen avait toujours nié être derrière ce compte formé d’une anagramme de son prénom et son année de naissance. Dénégations encore réitérées en mars dernier sur Europe 1 :

Jusqu’à ce vendredi 16 juin, donc, le mystère restait entier. Du moins officiellement. Sauf que l’ex-candidate à la présidentielle vient de se trahir. Dans un mail envoyé à l’ensemble des députés européens membres de la commission des affaires juridiques, Marine-Anne, s’est apparemment trompé de boîte mail :

 Mail de Marine Le Pen, alias Enimar68 - Anne Lalanne
Mail de Marine Le Pen, alias Enimar68 - Anne Lalanne © DR

Dans ce message, Marine Le Pen transmet ses éléments de défense avant son audition, prévue le 19 juin, dans le cadre de la demande de levée de son immunité parlementaire par la justice française dans l’affaire des assistants du FN. S’il est bien signé « Marine Le Pen », l’en-tête porte en revanche le nom « anne lalanne » et l’adresse ne laisse aucun doute sur la titulaire du compte Twitter : enimar68... (nous avons volontairement effacé la suite de l’adresse). Soit exactement le libellé du compte Twitter dont elle dément être la titulaire.

D’après nos informations, Marine Le Pen avait dans un premier temps envoyé ce message depuis son adresse officielle de députée européenne avant de le transférer depuis son autre adresse.

Ouvert en mars 2013, le compte @enimar68 compte un peu plus de 5000 abonnés, et près de 2000 tweets.

Sur ce compte, moins policé que l’officiel @MLP_officiel, la patronne du FN se permet quelques piques envers les médias.

Elle retweete aussi des figures bien connues de la « fachosphère » comme Pierre Sautarel, le créateur de @F_Desouche.

"Anne Lalanne" retweete par exemple Fdesouche
"Anne Lalanne" retweete par exemple Fdesouche © DR
"Anne Lalanne" retweete par exemple Pierre Sautarel
"Anne Lalanne" retweete par exemple Pierre Sautarel © DR

Plus classiquement, elle relaie beaucoup les tweets des cadres de son parti : Florian Philippot, David Rachline, sans oublier son compagnon, Louis Alliot. Bref, un compte qui ressemble à celui d’une militante lambda du FN, à ce détail près qu’elle en est aussi la présidente…

NB : Nos informations viennent confirmer cet intéressant travail de recoupement de sources autour de l'identité numérique de MLP

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.