KABOUL (Reuters) - Quatre soldats étrangers ont été tués samedi par des rebelles dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'Otan, tandis que le chef de la police de la province de Kapisa a déclaré qu'une attaque avait visé un convoi militaire français.

L'Otan, qui commande la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), ne précise pas la nationalité des militaires tués et n'a fourni aucun détail sur l'attaque.

"On m'a informé d'un attentat suicide contre des militaires français dans la province de Kapisa mais j'ignore le nombre de victimes", a pour sa part déclaré Abdul Rahman, chef de la police régionale. Il a ajouté que l'attaque s'était produite dans le district de Nijrab. Les taliban ont revendiqué cette attaque.

A Kaboul, Nicolas Ropert

53 sec

P Soldats français tués en Afghanistan

François Hollande a décidé de retirer dès cette année les quelque 3.400 militaires français toujours déployés en Afghanistan, soit deux ans avant la date prévue par l'Otan.

Le nouveau président français a rendu visite le 25 mai aux troupes basées à Nijrab.

Sans compter les quatre éventuels décès de samedi, la France a perdu 83 soldats en Afghanistan depuis 2001.

Sanjeev Miglani et Hamid Shalizi, Bertrand Boucey pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.