[scald=211907:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Quatre syndicats se sont dits favorables mardi au projet d'accompagnement du plan social de PSA qui prévoit 8.000 suppressions de postes et la fermeture en 2014 de son usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de source syndicale.

La CFE-CGC, le CFTC, FO et le SIA, syndicat majoritaire à Aulnay-sous-Bois, ont jugé que des avancées positives avaient été faites sur les mesures d'accompagnement.

Deux des organisations ont toutefois précisé que le projet devait être encore soumis à l'approbation des salariés.

"Pour moi, c'est acquis à 99%. La raison l'a emporté sur la passion", a dit à Reuters Christian Lafaye de Force ouvrière.

Le projet d'accord, qui n'était pas juridiquement indispensable, devra être soumis au vote du comité central d'entreprise.

"Il devrait avoir lieu à la mi-avril pour une application du plan début mai", a précisé Christian Lafaye.

Les discussions se déroulaient parallèlement à celles de l'autre grand constructeur automobile français, Renault, qui entend supprimer 8.200 emplois sur quatre ans dans l'Hexagone via des départs naturels.

Le groupe espérait conclure mardi soir le cycle de négociations sur la flexibilité qu'il a engagé à l'automne dernier.

Gérard Bon et Gilles Guillaume, édité par Yann Le Guernigou

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.