nom = Honoréprenom = Emiliesexe = Fage = 15/24 ansville___pays = Lilleemail = emiliehonore@hotmail.comBonjour,C'est avec plaisir que je vous écoute chaque matin. Une émission de qualité, des sujets culturels variés.Mais petite question : je n'ai pas encore entendu d'émission traitant du problème de l'intermittence (peut-être que cela a été fait dans une émission que j'aurai exceptionnellement loupé ?).Je suis chargée des relations avec le public, salariée à la Comédie de Béthune. Je ne suis pas directement personnellement concernée mais c'est toute une profession et un secteur qui sont touchés. Et un jour, cela finira par avoir des conséquence aussi sur les permanents.Le ministère vient de pondre un nouveau protocole qui impose que pour chaque contrat d'artiste ou de technicien soit associé un numéro d'objet. Le numéro d'objet est uniquement attribué pour un spectacle. Que fait-on de la formation ? La formation artistique, pour des amateurs ou des professionnels, fait parti de ce que Malraux a appelé la démocratisation culturelle. Mais que fait-on de la démocratisation quand on ne peut plus former ? Et que fait-on de la maintenance technique ? Et oui, pour qu'un lieu culturel puisse accueillir si ce n'est confortablement, au moins convenablement des artistes, son matériel doit être entretenu par les techniciens...Ce ne sont que 2 exemples. Mais nous nous posons tous un millier de question sur le sujet. Comment aider les artistes et les tecniciens sans qui il n'y aurait pas de spectacles ?Et quand on trouve un début de réponse à une question, une nouvelle question , un nouveau problème en découle !!Et bizarrement ce problème n'est pas médiatisé...Enfin, je vous l'accorde, des milliers de problèmes, quelque soit le secteur, ne sont pas médiatisés...Mais c'est toujours bien d'essayer !Au plaisir de vous écouter demain matin.Grâce à vous, je me réveille en sachant pourquoi je me lève le matin !Bon après-midi,Emilie

intermittence
intermittence © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.