Le 5 mars 2007, la loi DALO instituait le droit au logement opposable. Cinq ans plus tard, des familles reconnues comme "prioritaires" sont pourtant toujours réduites à l'errance. En Ile de France, 4.000 ménages désignés comme prioritaires dès la première année d'application de la loi attendent toujours. Reportage Julie Marie-Leconte

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.