Aussitôt annoncé le chiffre des 8.000 suppressions d'emplois, de grandes entreprises françaises sont venues à la rescousse. La SNCF, Airbus, ou encore Safran proposent d'embaucher une partie des salariés de PSA. Julie Marie-Leconte.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.