le ps soulagé après la décision de jérôme cahuzac de renoncer aux législatives
le ps soulagé après la décision de jérôme cahuzac de renoncer aux législatives © reuters

On vote dans le Lot-et-Garonne depuis 8h ce matin : premier tour d'une législative partielle un peu spéciale. Il s'agit de remplacer Jérôme Cahuzac, après sa démission. Le principal intéressé a renoncé à être candidat.

Il s'agit simplement de réélire un député, mais le résultat du scrutin sera forcément symbolique. Car il faut succéder à un nom bien connu désormais, celui de Jérôme Cahuzac, démissionnaire depuis le mois de mars 2013 (auparavant, c'est son suppléant Jean-Claude Gouget qui occupait son siège).

Le combat s'annonce rude. Depuis décembre, le PS a perdu toutes ses législatives partielles et son candidat, Bernard Barral, craint d'être éjecté dès le premier tour. En face, le candidat UMP, Jean-Louis Costes, espère profiter de la situation et de la mauvaise réputation du député précédent.

Jean-François Copé, président de l'UMP, a lui appelé vendredi "au vote utile et efficace", en faveur de son parti. tout en mettant en garde contre le vote Front national, en embuscade. "Il y a dix-sept candidats", résume le patron de la droite. "On ne sait pas ce qui peut en sortir."

Jean-Louis Costes, maire de Fumel, avait été battu en 2012 par Jérôme Cahuzac (avec 61,48% des voix).

Mais combien iront voter ? C'est sans doute la clé du scrutin, Frédéric Bourgade.

L'ombre de l'ex-ministre

Fin mai, la famille socialiste avait soufflé en apprenant que Jérôme Cahuzac ne se représenterait pas sur sa circonscription du Lot-et-Garonne. L'ex-ministre du Budget n'exclue toutefois pas de se présenter aux municipales de 2014.

"Je ne serai pas candidat. J'espère que chacun comprendra et respectera ce choix douloureux et qui me fut bien difficile à faire", avait dit Jérôme Cahuzac, précisant qu'il voterait pour le candidat PS, Bernard Darras.

Selon un sondage Ifop, si Jérôme Cahuzac s'était présenté, son faible score (11%) aurait quand même empêché Bernard Barral d'accéder au second tour, qui se serait joué entre l'UMP et le Front national.

Législative partielle dans la circonscription de Jérôme Cahuzac
Législative partielle dans la circonscription de Jérôme Cahuzac © IDÉ
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.