Sur la place Tahrir, après les affrontements des derniers jours et à trois jours des législatives, on redoute de nouvelles violences. Des milliers d'Egyptiens exigent toujours le départ des militaires du pouvoir

Laugénie Sébastien

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.