Instagram
Instagram © Radio France

Une plainte collective contre Instagram a été déposée à San Francisco devant un tribunal fédéral américain, pour empêcher l'application de photos appartenant à Facebook d'adopter certaines modifications de ses règles, jugées en violation des droits de propriété de ses utilisateurs.

Le cabinet d'avocats Finkelstein and Krinsk, basé en Californie, a lancé un recours collectif pour appeler les autorités judiciaires à interdire l'application de partage de photos en ligne de changer ses règles d'utilisation, comme récemment annoncé. Des dizaines de milliers d'utilisateurs d'Instagram en Californie peuvent se joindre à ce recours.

"Nous jugeons cette plainte absurde et nous l'affronterons énergiquement", a déclaré dans un mail Andrew Noyes, porte-parole de Facebook. Le réseau social a acheté Instagram au printemps pour 715 millions de dollars.

Le 21 décembre Instagram avait indiqué que, suite aux nombreuses critiques sur ses nouvelles conditions d'utilisation, elle allait revenir aux règles d'origine pour tout ce qui concernait l'usage de la publicité sur son service. "Je veux être clair: Instagram n'a pas l'intention de vendre vos photos", écrivait Kevin Systrom sur le blog, s'excusant de n'avoir pas su "exprimer clairement" les projets du groupe.

Quelques uns des tweets d'Instagram
Quelques uns des tweets d'Instagram © Radio France

Le recours déposé contre Instagram met en doute la sincérité de ce rétropédalage et affirme que les utilisateurs décidant de fermer leur compte devront quand même renoncer à leurs droits sur les photos qu'ils auront auparavant partagé sur le réseau social.

L'application, qui revendique plus de 100 millions d'utilisateurs dans le monde, permet de prendre des photos depuis son téléphone portable, de les retoucher avec une série de filtres esthétisants, puis de les mettre en ligne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.