Le génocide cambodgien, dont Rithy Panh s'est fait l'arpenteur de la mémoire en France, a suscité un certain nombres d'ouvrage d'histoire ou documenaires. Mais encore assez peu d’œuvres cinématographiques et littéraires. En voici quelques unes.

La Déchirure __ (The Killing Fields ), film britannique de Roland Joffé, (1984)

Affiche du film "La déchirure" (Cambodia Killing Field's)
Affiche du film "La déchirure" (Cambodia Killing Field's) © Radio France

Sydney Schanberg, un journaliste américain au New York Times, est un des rares reporters à être encore dans le pays au moment de la prise de Phnom Penh par les Khmers rouges. Seule l'intervention de son assistant cambodgien Dith Pran lui sauve la vie. Mais Pran est arrêté et envoyé dans un camp de travail. Le journaliste américain va faire tout son possible pour le faire sortir.Film inspiré de la véritable histoire de Sydney Schanberg, prix Pulitzer en 1976

L’Histoire terrible, mais inachevée de Norodom Shihanouk, roi du Cambodge, pièce de theâtre d'Hélène Cixous, mise en scène par Ariane Mnouchkine en 1985 avec des acteurs cambodgiens.Cette histoire de Norodom Shihanouk et du Cambodge de 1955 à 1979 raconte le peuple khmer.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.