Régine Desforges
Régine Desforges © MaxPPP/Le Parisien/Philippe Lavieille

Auteur d'une quarantaine de livres, elle s'était rendue célèbre avec sa saga "La Bicyclette bleue". Régine Deforges est morte jeudi à l'âge de 78 ans à l'hôpital parisien Cochin des suites d'une crise cardiaque.

Elle avait 78 ans, Régine Desforges était l’auteur d'une quarantaine de livres, mais on la connaissait surtout pour un livre : "La bicyclette bleue", devenu une saga de dix volumes inspiré d'"Autant en emporte le vent", succès de librairie mais boudée par la critique, et qui lui a valu des procès pour plagiat –gagnés- intentés par les héritiers de Margaret Mitchell, en France et aux Etats-Unis.

Pour cette seule série historique Régine Deforges a vendu plus de dix millions d'exemplaires, traduits en plusieurs langues. Un film en a été tiré, avec Laetitia Casta.

Le portrait de Régine Deforges par Ilana Moryoussef

Une femme de lettres

La première partie la carrière de Régine Deforges a été bien différente puisque les années 70 l’ont vue en éditrice sulfureuse de textes érotiques. Elle lance avec Jean-Jacques Pauvert, sa maison d'édition, "L'Or du Temps". Son premier livre publié, en 1968, "Le Con d'Irène", de Louis Aragon, est saisi et l'éditrice condamnée pour "outrage aux bonnes moeurs" et privée de ses droits civiques. On la verra ainsi très souvent du côté de la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris

Elle écrit son premier roman en 1976 et continuera tout au long de sa vie dans de domaines aussi différents que la broderie ou l’érotisme. Un écrivain inclassable qui le disait elle-même "J'ai connu trop de succès à répétition, qui vont des livres pour enfants au point de croix, en passant par les anthologies érotiques. Les critiques ne savent pas dans quel tiroir me ranger, on parle de moi comme d'un phénomène mais jamais de mon travail, ce qui me navre".

En 2013, Régine Desforges avait écrit ses mémoires : "L'enfant du 15 août".

"Une femme qui a toujours dit ce qu'elle pensait"

La romancière Madeleine Chapsal , l'une des amies de Régine Desforges, rend hommage ai mucro de Philippe Randé, à l'écrivain mais aussi à la femme courageuse qui s'est beaucoup battue

Pour son amie, la romancière Irène Frain, elle était une "rebelle magnifique"

►►► A ECOUTER | Les femmes, tout une histoire

►►► A ECOUTER | On va tous y passer

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.